La beauté a plusieurs facettes. Les beautés de la nature de Cancún sont embellies par la présence de Laury Thilleman, Miss France 2011 et 33 ambassadrices de beauté potentielles de la France. Laury Thillemann et le 33 participantes du concours de beauté 2012 se trouvent actuellement à Cancún pour le tournage des vidéos de publicité. Le voyage conduit les beautés aux sites touristiques les plus importantes. Le tournage est accompagné par des plages et des tours à la voile. En plus, des rendez-vous supplémentaires avec la faune exotique et un aperçu de la mystique du Caraïbe Mexicain sont prévu. Les vidéos de publicité seront montrés au concours de beauté 2012 à Paris le 3 décembre. Les autorités de tourisme locale « Oficina de Visitantes y Convenciones de Cancún » (OVC) et le « Consejo de Promoción Turística de México » sont responsables pour le tournage. Regarder le film, ça vaut la peine!

0.000000
0.000000

Dans son pays c´est déjà une star et en Allemagne, elle représente le nouveau visage du Mexique: Elisa Carrillo Cabrera est depuis cette saison danseuse étoile au ballet national de Berlin. Cabrera danse depuis 2007 pour la troupe et vient d´y être promue première danseuse étoile. A présent, elle partage les ballets majeurs avec six autres collègues, entre rôles classiques et modernes. Elisa Carrillo Cabrera a été formée au Mexique avant d`obtenir une bourse pour la National English Ballett School de Londres. En 1999, elle intègre le ballet de Stuttgart et rejoint le Ballet national de Berlin en 2007. Là, elle débute en tant que danseuse semi solo avant de devenir danseuse solo puis danseuse étoile. Durant le seul mois d´octobre, elle s´est produite en Esmeralda, en sorcière dans le Magicien d´Oz ainsi qu´en danseuse dans le ballet „Caravaggio“.

0.000000
0.000000

Jusqu'au 1er décembre 2011, un festival de cinéma itinérant se tient dans la capitale, ainsi que dans 50 autres villes du pays. Le « Tour de Cine Frances » offre à la population mexicaine l’opportunité d’entrevoir le 7ème art français, et ce grâce à une sélection éclectique et susceptible de le séduire. Comme à son habitude, cette manifestation consacre le cinéma français, et vise par ailleurs la création d'un nouveau public. Un événement qui entend toucher les cinéphiles du Mexique, puisqu’il représente une fenêtre unique d’accès à un nombre important de réalisations abouties, à une cinématographie différente, ainsi qu’à une diversité de formes d’expression et de cultures. Pour cette 15ème édition, des films tels que Le Nom des gens de Michel Leclerc ou Le Bruit des Glaçons de Bertrand Blier, sont les représentants de notre production cinématographique. Outre la programmation des films hexagonaux, il s'agit de mettre en lumière les productions mexicaines dans les principaux forums cinématographiques internationaux qui y sont alors organisés. En matière d’organisation, son positionnement est celui d’un festival de découvertes. A ce titre, il agit comme un circuit de diffusion alternatif pour les spectateurs , pour qui il représente un véritable cinéclub, ouvert sur un cinéma de qualité.

0.000000
0.000000

La fin du monde est-elle prévue pour 2012, comme l’indique le calendrier maya, l’un des plus anciens calendriers de l’histoire ? Ce scénario catastrophe a fait couler beaucoup d’encre. Il est l’objet d’un documentaire produit par Raul Julia-Levy et réalisé par Juan Carlos Rulfo dont le tournage débutera cette année (sortie prévue en 2012). Après quatre années de coups de fils acharnés, le producteur et son équipe sont parvenus à recevoir le soutien et l’aide précieuse du gouvernement mexicain, qui a décidé d’ouvrir les archives sur le sujet. Cette initiative va permettre de lever le mystère sur de nombreuses questions restées sans réponse autour de la civilisation maya et de son calendrier controversé. Raul Julia-Levy a également reçu l’autorisation de filmer des sites mayas jusqu’à ce jour demeurés secrets, notamment certaines pièces de la pyramide de Calakmul, éminent site archéologique. Son documentaire offrira une nouvelle perspective sur cette civilisation fascinante.

Le Mexique est une république fédérale composée de 31 états et d’un district fédéral (Mexico). Pays aux nombreuses facettes touristiques, il offre au voyageur curieux un vaste choix d’attractions. Il abrite d’ailleurs 31 sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. La question qui se pose au touriste désireux de découvrir de nouveaux horizons n’est pas tant «Le Mexique vaut-il le détour ?» mais plutôt «  Où devrais-je aller au Mexique ? ». Pour tirer le meilleur parti d’un voyage dans ce pays spectaculaire, il est important de cerner au préalable ses motivations: est-ce l’apprentissage de la langue ou le volontariat qui m’intéresse ? Ou encore l’architecture, l’histoire du pays ou les ruines archéologiques ? Ai-je envie de découvrir la cuisine locale ou les plages paradisiaques? De sillonner les canyons ou de nager avec les requins ? D’explorer les villages ou de voir une grande ville coloniale ? Une chose est certaine, la grande variété et l’extrême richesse du Mexique remporteront le cœur de tout un chacun. 

0.000000
0.000000

Le Mexique a enregistré de nets progrès dans l’industrie du vin dont la production a augmenté de 40%. Il n’en a cependant pas été toujours ainsi et l’histoire du vin mexicain fut ponctuée d’obstacles. En 1699 le tout jeune décollage de la production viticole va tourner court. La Couronne d’Espagne le voit d’un mauvais œil et interdit la production de vin au Mexique. Il faudra attendre 1888 pour voir apparaitre le premier domaine mexicain, Bodegas de Santo Tomas. Un siècle plus tard le gouvernement mexicain lève les barrières commerciales sur la production et l'industrie nationale se retrouve exposée à la concurrence mondiale. Contraints de rivaliser avec les grands vins étrangers, des spécialistes tels que Hans Bankoff Sr. s’attachent alors à produire des vins de meilleure qualité. Cela donne un coup de fouet à la production mexicaine qui se développe alors rapidement. Aujourd’hui le vin mexicain est mondialement reconnu. Sa consommation nationale a doublé sur les dix dernières années et devrait encore doubler d’ici 2015.

0.000000
0.000000

Le Mexique offre parmi les plus belles escapades golf du monde et les amateurs de ce sport n’y seront pas déçus. L’un des joyaux du pays est sans nul doute le Club Golf Pamilla (Palmilla Golf Club), à San Jose del Cabo, également classé comme l’un des 100 meilleurs parcours du monde. Conçu par le renommé Jack Nicklaus, il offre des vues imprenables sur la mer de Cortez, compte quatre lacs et possède des paysages naturels stupéfiants. 

Trois autres parcours de golf font la renommée du pays : le club de CostaBaja, le « Paradise Village Beach Resort » à la végétation tropicale luxuriante, et Paraiso del Mar, très populaire en ce moment.

Discuss

0.000000
0.000000

Parler de la cuisine mexicaine, c'est remonter jusqu'à l'époque précolombienne. Le Mexique possède en effet une tradition culinaire riche et variée, qui trouve ses origines à l’époque des Aztèques. Ces derniers mangeaient beaucoup de maïs, de courges et de haricots. Ils raffolaient également de cacao dont ils utilisaient même les fèves comme monnaie d’échange!

Aujourd’hui on retrouve les influences de ces origines dans la cuisine mexicaine dont les racines culinaires demeurent bien ancrées dans l'histoire: des produits tels que le maïs, les haricots, les avocats, les piments et les tomates, utilisés par les peuples préhispaniques, se retrouvent encore dans les plats actuels comme les tacos ou les quesadillas. Quant aux tortillas, pain à base de maïs, ils continuent d’être réalisés de la même manière que le faisaient les Anciens. Déguster une spécialité du pays, ce n’est pas seulement chatouiller ses papilles mais aussi plonger dans la longue histoire culinaire du pays !

Discuss

La nouvelle génération mexicaine a du talent à revendre : les dernières semaines à Mexico ont vu 5000 étudiants de la mode venant de 30 universités, s’affronter lors d’une compétition nationale sponsorisée par l’entreprise Gerber Technology. L’un des défis de la compétition s’est déroulé sous le parrainage de Levi’s : il s’agissait de transformer complètement un vêtement en une pièce différente et faire preuve d’originalité. Les gagnants du concours se sont vus remettre, en date du 29 septembre, différents prix parmi lesquels des invitations aux grands défilés de mode, des machines à coudre, des accessoires et des habits.

Selon Jorge de Leon, directeur des Operations à Gerber Technology, le succès grandissant de l’industrie du textile à Mexico doit beaucoup à l’efficacité du système éducatif. Les trente dernières années, l’entreprise a mis un point d’orgue à le soutenir et former les futures générations à venir de designer et de couturiers.

Discuss

0.000000
0.000000